Jamais le Québec n’aura autant compté sur les organismes communautaires pour garantir un filet social

Jamais le Québec n’aura autant compté sur les organismes communautaires pour garantir un filet social

Télécharger l’article « Jamais le Québec n’aura autant compté sur les organismes communautaires pour garantir un filet social » en word

Les conséquences de la pandémie de la COVID-19 sont nombreuses pour les personnes handicapées et leurs familles. Nous avons pu observer à quel point elles sont davantage touchées par cette crise, qui a sollicité plus que jamais leur résilience.

Que d’inquiétudes soulevées aux difficultés liées au handicap, aux coupures de services, au soutien à domicile, aux questions liées la vaccination, à la crainte du triage, et j’en passe…

La situation a évolué de manière rapide : la fermeture des établissements scolaires, des commerces non nécessaires ; puis le confinement qui a accentué l’isolement social que connaissent déjà les personnes vulnérables.

Malgré tous les obstacles, nous constatons tout de même des aspects positifs à la crise actuelle qui a fait appel à l’inventivité des organismes communautaires et constitué un terreau fertile d’initiatives.

Le Groupement des associations de personnes handicapées de la Rive-Sud de Montréal (GAPHRSM) reconnait et souligne l’apport de ses organismes membres pour leur grand dévouement et leur grande capacité d’adaptation afin de mettre en place rapidement des services variés et essentiels visant à soutenir leurs membres et leurs proches. La présence des organismes dans ce contexte difficile a permis aux personnes handicapées et à leurs familles d’être accompagnées, de ne pas être seules.

Cette crise nous présente également une fenêtre d’opportunité à notre société Québécoise. Pourquoi ce ne serait pas une occasion de changer, de repartir sur de nouvelles bases, de transformer certaines des mesures temporaires en mesures permanentes ? Par exemple, la transformation numérique qui a permis la mise en place de nombreuses plateformes d’entraide, le télétravail, pour offrir une opportunité à de nombreuses personnes handicapées d’intégrer de plus en plus le marché du travail et diminuer les préjugés.

La situation actuelle, nous le souhaitons, invitera nécessairement à une réflexion de nos pratiques au retour de confinement. Demain, rien ne doit être comme avant parce que nous avons compris l’importance de prendre en compte les valeurs de solidarité d’équité, d’égalité et d’accessibilité.

Pauline Couture
www.gaphrsm.ca

Laisser un commentaire